Run walk flag
Outdoor & Nature

ITINÉRAIRE SLOW TREK - "Via delle genti" de Cannobio à Cannero Riviera

Lago Maggiore
7,50 km
Longueur du trajet
350 m
Différence de hauteur
3-6 heures
Durée du parcours
Moyen
Difficulté du parcours

Route linéaire au départ de Cannobio, à travers des forêts verdoyantes et des villages pittoresques sur d’anciennes routes pavées qui servaient de voies de communication communes, puis retour sur un bateau de mini-croisière.

localité de départ : Cannobio (200 m)
localité d'arrivée : Cannero Riviera (200 m)
altitude maximale : Molineggi (500 m)
dénivellement : Environ 350 m à l’aller
distance : 7,5 km à l'aller
temps du parcours sans les arrêts : 2 heures et 30 minutes à l’aller
type de parcours : mixte (sentier, asphalte, terre)
signalétique : panneaux jaunes « Via delle Genti » ; panneaux rouges/blancs « Cannero » ; panneaux rouges/blancs
eau : fontaines dans les villages
période conseillée : toute l'année en l'absence de neige
comment s'y rendre : Cannobio se trouve à 26 km de Gravellona Toce. Grand parking dans le Viale San Carlo Borromeo (payant le dimanche). En bus : ligne 3 Verbania-Brissago (www.vcotrasporti.it). En bateau : lignes Arona-Locarno et Locarno-Arona (www.navigazionelaghi.it).
informations : Distretto Turistico dei Laghi www.distrettolaghi.it; Bureau IAT - Largo alla Chiesa 3 c/o Palazzo Parasio, Cannobio, www.procannobio.it ; Commune de Cannobio www.comune.cannobio.vb.it ; Bureau IAT - Via Orsi 1, Cannero Riviera, www.cannero.it ; Commune de Cannero Riviera www.comune.canneroriviera.vb.it

l'itinéraire

Qu’on se trouve dans le parking ou sur l’embarcadère, on est à quelques pas du Sanctuaire de Cannobio, qui mérite certainement une visite.
En 1522, sur le site actuel, se dressait la maison de la famille de Tommaso Zaccheo, qui abritait une petite peinture sur un parchemin. Cette année-là, le tableau, qui représentait une Piété, commença à saigner. Les chambres hautes de la maison furent transformées en une première chapelle où Saint Charles Borromée célébra sa dernière messe. C’est lui-même qui demanda la construction du Sanctuaire, qui fut bâti entre 1575 et 1614.
Depuis le Sanctuaire, un petit escalier descend jusqu’à la promenade au bord du lac, avec ses nombreux bars et restaurants et à deux pas de l’embarcadère (fontaine). On parcourt l’agréable et vaste promenade au bord du lac de la Piazza Indipendenza puis on remonte la Via Marconi (panneaux « Centro Storico »). On signale, au croisement de la Via Umberto I, la fontaine et les fresques sous le portique, à gauche du Palazzo Pironi du XVIe siècle. À présent, on prend à droite la Via Umberto I, toujours agréablement piétonne et parsemée de boutiques et de restaurants, puis on traverse la rue ouverte à la circulation ; on arrive à proximité du beau Palazzo Parasio 1291 (fontaine), derrière lequel on aperçoit le Clocher roman de San Vittore au pied duquel se trouve l'Office du Tourisme. On continue tout droit le long de la Via Antonio Giovanola, qui n'est plus piétonne, mais où la circulation est rare. On prend à gauche l’étroite Via G. M. Giovanola, qui devient une route pavée et qui passe près d'un grand lavoir carré. Après avoir traversé une rue asphaltée, on fait encore quelques pas tout droit jusqu’à un croisement. On prend la route qui monte à droite (panneaux blancs « Casali Bagnara » et « Casali Roccolo », marquages rouges/blancs) jusqu'à un autre croisement ou des panneaux indiquent le sentier. On tourne maintenant à gauche (panneau blanc / rouge « Cannero » et panneau jaune « Via delle Genti »). La route asphaltée devient plus étroite et de plus en plus abrupte jusqu'à un parking sur une petite place ; ici, elle se transforme en une belle route pavée très escarpée qui continue à monter ; au-delà d’un vieil édicule en pierre et près des murs d’enceinte de quelques maisons, elle devient enfin progressive et s’immerge dans une belle forêt de châtaigniers. On monte encore, bien sûr, mais de façon progressive tandis qu’on jouit par endroits entre les branches d’une vue sur Cannobio. En se promenant au milieu de chênes et de châtaigniers, on rejoint une route pavée plus grande et régulière que l’on prend à droite en remontant jusqu’aux maisons de la bourgade Solivo (fontaine). On remonte une route goudronnée vers la droite (panneau blanc « Viggione »). On suit la route goudronnée sur environ 250 m, puis on prend une route goudronnée sur la gauche (panneau « Cannero » et panneau jaune « Via delle Genti »). Cette route rejoint une voie pavée plus large, on continue à gauche jusqu'à Molineggi, en montant progressivement et graduellement. La bourgade est annoncée par une petite église, puis par un grand moulin et elle est constellée de nombreuses sculptures métalliques réalisées en grande partie avec d’anciens outils agricoles. Après avoir traversé un pont de pierre suggestif, on avance sur un beau tronçon délimité d'un côté par une main courante en bois et de l'autre par des rochers suggestifs sur lesquels les châtaigniers se sont enracinés dans le temps, prenant des formes presque féeriques. Un peu plus loin, on atteint l'altitude maximale de tout le parcours et on quitte le chemin de terre pour le sentier sur la gauche qui redescend enfin d’une façon nette et décisive (panneau « Cannero »), au milieu des châtaigniers, en traversant un ruisseau pittoresque avec des rochers et des petites cascades. La descente très abrupte frôle le village de Carmine Inferiore, sans y entrer, mais on continue vers la droite (panneau « Cannero ») le long d'un tronçon progressif qui traverse plusieurs petits ruisseaux. Un escalier permet de prendre de l’altitude et de se rapprocher de Carmine Superiore et de son Sanctuaire.
Le bourg, qui date de l'an mille, était une forteresse où la population trouvait refuge en cas de danger. Il se transforma petit à petit en village et on construisit l'église de San Gottardo au cours du XIVe siècle. Elle abrite des fresques du XVe au XVIe siècle visibles à travers le vitrail (n’hésitez pas à payer une obole pour l'éclairage intérieur, cela en vaut la peine). On signale qu’au XVIIe siècle, le village fut frappé par une épidémie de peste et on recouvrit les fresques de l’église avec de la chaux pour désinfecter les lieux, utilisés comme un lazaret. Ils n'ont revu la lumière que lors de la restauration de 1932.
L’endroit est magnifique, suspendu au rocher et avec une vue superbe depuis la terrasse qui s'étend à côté de l'église. Il faut maintenant traverser le village (fontaine) à travers les ruelles étroites en pierre, en suivant les indications rouges/blanches mais en faisant attention aux panneaux parce qu'il faut garder la gauche (panneau « Cannero »). On abandonne le village, en descendant, puis en alternant des tronçons en montée et en descente, toujours immergés dans l'épaisse forêt où apparaissent, parfois avec un effet surprise, de belles ruines de bâtiments en pierre immergés dans la végétation. Les châtaigniers sont très beaux et évocateurs : il sera facile d'imaginer des histoires passionnantes de sorcières, d'elfes, de gnomes et d'animaux fantastiques étranges ! Peu à peu, on rejoint une zone plus ouverte et en terrasse d'où on peut profiter de la vue sur le lac et les Châteaux de Cannero.
Les châteaux ressemblent à des bateaux flottants au fil de l'eau. Bâtis entre le XIIIe et le XIVe siècle, on les appelait Malpaga parce qu'ils avaient été construits aux dépens de la population locale. Ils avaient servi de refuge aux cinq frères Mazzardi, surnommés Mazzarditi, qui dominaient la région d'une main de fer et avec cruauté. C'est le duc de Milan Filippo Maria Visconti qui mit fin à leurs incursions, en assiégeant les châteaux en 1414 et en les rasant jusqu'au sol. Vendus à la Famille Borromée, celle-ci construisit en 1519 la Rocca Vitaliana sur les îlots pour contrôler les trafics avec la Suisse voisine. Abandonnés dans le temps, ils appartiennent toujours à cette famille mais ils ne sont pas ouverts au public pour le moment.
On traverse le petit village de Cheggio (281 m) en suivant les panneaux rudimentaires « Cannero » et on descend jusqu’à la route nationale qu’on devra traverser.
ATTENTION : passage à niveau dangereux, utilisez les passages piétons qui sont légèrement à droite et faites particulièrement attention car les voitures qui roulent vite arrivent par surprise derrière le virage.
Après la traversée, on prend immédiatement la route piétonne sur la gauche qui descend vers Cannero Riviera, puis on tourne à gauche à la hauteur du panneau « Cannobio » (à rebours) jusqu’au petit port, à la promenade au bord du lac et au quai où l’on prend le bateau du retour.

conseils pour les jeunes randonneurs

L’excursion à travers des forêts magnifiques atteint son point d’orgue avec le village de Carmine Superiore, un véritable plongeon dans l’histoire. Ne convient pas aux poussettes.

Réalisateurs de l'itinéraire : Franco Voglino, Annalisa Porporato et Nora Voglino
Auteurs des textes : Franco Voglino et Annalisa Porporato

Live
Cloudy
Ciel couvert
2,3°
Cannobio (VB)

46.063643201562, 8.7006568908691

46.063643201562, 8.7006568908691

Proche

Découvrez des lieux, les expériences et les activités à proximité

Run walk flag
Chemins religieux

CHEMIN DÉVOTIONNEL : Du Lac Majeur à la Val Vigezzo à travers la Val Cannobina

Lago Maggiore, Valli dell'Ossola
Show theater masks
Religion

Sanctuaire de la Santissima Pietà

Attractions touristiques
Show theater masks
Villages

Cannobio - Village d'excellence

Lacs
Show theater masks
Musées

Palazzo Parasi

Attractions touristiques